2017/09/12 09:48 KST

Article View Option

Lima décide d'expuler l'ambassadeur nord-coréen suite au dernier essai nucléaire

MEXICO, 11 sept. (Yonhap) -- Après le Mexique, le gouvernement péruvien a désigné l'ambassadeur nord-coréen Kim Hak-chol persona non grata, «personne n'étant pas la bienvenue», et lui a ordonné de quitter le pays dans les cinq jours en signe de protestation contre le sixième essai nucléaire et les derniers tirs de missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens, a fait savoir lundi le ministère péruvien des Affaires étrangères.

«Nous avons pris cette mesure en tenant compte du fait que la Corée du Nord a enfreint les résolutions du Conseil de sécurité de manières répétée et flagrante et n’a pas abandonné son programme nucléaire», a déclaré le ministère péruvien dans un communiqué.

«La Corée du Nord méprise la demande de la communauté internationale pour la mise en œuvre de ses obligations internationales et le respect du droit international», a-t-il dénoncé en soulignant que la politique nord-coréenne constitue une menace grave non seulement pour la stabilité du monde et de l’Asie du Nord-Est mais aussi pour la paix et la sécurité internationales.

Le gouvernement péruvien a également promis de déployer tous les efforts diplomatiques pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Lima et Pyongyang ont établi leurs relations diplomatiques en novembre 1988.

Le gouvernement mexicain a pris la semaine dernière une mesure identique en décidant d'expulser l’ambassadeur nord-coréen.

Lors d’une visite au Chili le mois dernier, le vice-président américain Mike Pence avait exhorté le Chili, le Brésil, le Mexique et le Pérou à rompre toutes leurs relations diplomatiques et commerciales avec la Corée du Nord.

lsr@yna.co.kr

(FIN)