2017/09/07 18:00 KST

Article View Option

Moon sur le chemin du retour après sa visite en Russie pour un forum régional

Le président Moon Jae-in (à gauche) et son homogue russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse conjointe donnée à l'issue de leur sommet bilatéral le 6 septembre 2017 à Vladivostok.
Le président Moon Jae-in (à gauche) et son homogue russe Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse conjointe donnée à l'issue de leur sommet bilatéral le 6 septembre 2017 à Vladivostok.

VLADIVOSTOK, 07 sept. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in est reparti pour Séoul ce jeudi après une visite de deux jours à Vladivostok où il a participé au Forum économique oriental et discuté avec d’autres dirigeants comme son homologue russe des moyens de contenir le développement des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

Le voyage de Moon a eu lieu peu de temps après le sixième essai nucléaire nord-coréen. Le président sud-coréen a cherché à obtenir un soutien international pour de plus fortes sanctions contre le Nord pour le pousser à revenir à la table du dialogue.

Au cours de son sommet bilatéral hier avec le président russe Vladimir Poutine, Moon a proposé de rechercher une nouvelle résolution au Conseil de sécurité des Nations unies qui suspendrait les livraisons de pétrole vers le Nord.

Poutine a de son côté noté que son pays n’exportait que 40.000 tonnes de pétrole par an à la Corée du Nord mais s’est montré réticent à cette idée, invoquant les effets négatifs que cela aurait sur le peuple ordinaire.

Les discussions entre les deux dirigeants ont toutefois été très fructueuses dans le domaine économique.

Ils se sont mis d’accord pour chercher ensemble à conclure un nouveau accord de libre-échange entre la Corée du Sud et l’Union économique eurasienne (UEE) incluant la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie, le Kirghizistan et l’Arménie.

Séoul et Moscou chercheront aussi à accroître le commerce bilatéral à 30 milliards de dollars en 2020 par rapport aux 25,8 milliards de dollars en 2014, a noté le bureau présidentiel.

Moon a également rencontré son homologue mongol Khaltmaagiin Battulga pour discuter de divers sujets dont les efforts conjoints des deux pays pour empêcher de nouvelles provocations nord-coréennes. Le sixième essai nucléaire du Nord est considéré comme le plus puissant de son histoire.

Le président Moon Jae-in (à droite) et le Premier minsitre japonais Shinzo Abe à Vladivostok le 7 septembre 2017.
Le président Moon Jae-in (à droite) et le Premier minsitre japonais Shinzo Abe à Vladivostok le 7 septembre 2017.

Plus tôt dans la journée, Moon s’est aussi entretenu en tête à tête avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe avant d’assister à la séance plénière du forum.

Les deux hommes sont tombés d’accord pour rechercher une nouvelle résolution onusienne contre le Nord qui suspendrait complètement les livraisons de pétrole vers le pays déjà frappé par une pénurie d’énergie chronique.

Moon et Abe sont aussi convenus de travailler ensemble pour s’assurer le soutien de la Chine et de la Russie au projet de résolution onusienne.

Lors du forum organisé par la Russie ayant pour objectif, entre autres, de favoriser le développement de l’Extrême-Orient russe, Moon a appelé à renforcer la coopération économique entre les pays de la région pour assurer leur développement commun et leur coprospérité, ce qui pourrait amener la Corée du Nord à renoncer à ses ambitions nucléaires et à travailler avec les pays de la région.

lsr@yna.co.kr

(FIN)