2017/08/08 09:51 KST

Article View Option

Pyongyang promet une «action physique» suite à la résolution onusienne

Le jeune leader nord-coréen, présent au moment du tir de missile balistique de portée intercontinentale, Hwasong-14, le soir du 28 juillet 2017 (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite).
Kim Jong-un

Le jeune leader nord-coréen, présent au moment du tir de missile balistique de portée intercontinentale, Hwasong-14, le soir du 28 juillet 2017 (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite).

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Après la réaction hier de son gouvernement qui a promis une «action de justice» après l’adoption de la résolution onusienne 2371, l’organe externe du Parti du travail nord-coréen, le Comité pour la paix en Asie-Pacifique, a réitéré ce matin la menace en parlant d’une «action physique».

«Dans une situation où les actes de cambrioleur ont atteint leur apogée afin d’égorger nos droits d’autodéfense, de survie et de développement», «il ne faut pas oublier que des mesures stratégiques accompagnées d’une action physique, avec la mobilisation totale de la puissance nationale, seront prises», a indiqué le communiqué de ce comité, selon un rapport publié ce matin par l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Dans le communiqué signé par son porte-parole, le comité nord-coréen a jugé cette résolution comme «un acte criminel, d’une grande envergure, du jamais vu, commis par les forces hostiles à notre République», en faisant part de son objection totale. «Cette résolution, manipulée par les Etats-Unis et par leurs forces de suppôts, est un résultat de la peur et des inquiétudes» face à la puissance d’un pays qui est devenu «détenteur de l’arme nucléaire».

En accusant également les Nations unies, Pyongyang a évalué l’organisation internationale comme «une marionnette qui danse au rythme des puissances mondiales, incluant les Etats-Unis, qui a oublié sa mission et son rôle de structure garantissant la paix et la stabilité du monde.»

Le comité nord-coréen a par ailleurs appelé au «soulèvement de toutes les nations et des peuples du monde afin de rétablir un nouvel ordre mondial, plus juste et stabilisé, pour écraser le despotisme des Etats-Unis et de leurs suppôts.» En particulier, l’organe s’en est pris à la Chine et à la Russie pour n’avoir pas su conserver leur dignité en raison de leur excuse : «L’objectif final de cette résolution est de trouver une solution par le dialogue malgré la nécessité de sanctions.»

Avec ses paroles de menaces évoquant une «action physique», la Corée du Nord pourrait effectuer un sixième essai nucléaire ou des tirs d’essai de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), de portée intermédiaire (IRBM) ou encore mer-sol stratégiques (MSBS).

La Corée du Nord a tiré un missile balistique de portée intercontinentale (ICBM) le soir du vendredi 28 juillet 2017, qui a atteint une altitude de 3.724,9 km, parcouru 998 km et volé pendant 47 minutes 12 secondes. Ce tir d'essai de missile balistique de niveau intercontinental a été précédé d'un premier du même genre qui a été effectué le 4 juillet 2017. L'image a été diffusée samedi par la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Séquences du tir

La Corée du Nord a tiré un missile balistique de portée intercontinentale (ICBM) le soir du vendredi 28 juillet 2017, qui a atteint une altitude de 3.724,9 km, parcouru 998 km et volé pendant 47 minutes 12 secondes. Ce tir d'essai de missile balistique de niveau intercontinental a été précédé d'un premier du même genre qui a été effectué le 4 juillet 2017. L'image a été diffusée samedi par la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)