2017/07/10 21:55 KST

Article View Option

(2e LD) Séoul et Washington envisagent un boycott secondaire contre Pyongyang

SEOUL, 10 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les États-Unis sont en pourparlers au sujet d'un éventuel «boycott secondaire» visant à renforcer les sanctions contre la Corée du Nord, a indiqué ce lundi la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha.

«Des discussions sont en cours sur un éventuel boycott secondaire», a déclaré la ministre au cours d'une réunion d'un comité parlementaire.

Un boycott secondaire vise à pénaliser les sociétés d'un pays tiers faisant affaires avec la Corée du Nord. Cela pourrait s'avérer être un levier puissant pour forcer la Chine à faire pression sur la Corée du Nord, vu l'importance des relations commerciales entre les deux pays.

La Corée du Nord a affirmé la semaine dernière avoir réussi un tir d'essai d'un missile balistique intercontinental, qui serait capable d'atteindre les États-Unis.

«Les États-Unis semblent vouloir maximiser leurs sanctions économiques, à travers le Conseil de sécurité des Nations unies (UNSC) ou par leurs propres moyens», a déclaré Kang. «Si le résultat des négociations de l'UNSC n'est pas satisfaisant, je pense que les États-Unis envisageront des sanctions unilatérales.» Kang a estimé que Washington travaillera sûrement avec Séoul s'il décide d'imposer ses propres sanctions contre Pyongyang.

Elle s'est aussi dite ouverte à la tenue d'éventuelles discussions avec le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho au Forum régional de l'Association des nations du Sud-Est (ARF), qui se tiendra au début du mois prochain aux Philippines. L'ARF est l'un des rares forums multilatéraux auquel participe la Corée du Nord.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha.
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)