2017/07/09 09:24 KST

Article View Option

G20 : 1er sommet entre Moon et Macron, «compagnons des 5 ans à venir»

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) et le président Moon Jae-in se saluent avant d'entamer leur première rencontre depuis leur investiture, le 10 mai dernier pour Moon et le 14 mai pour Macron. Ce sommet bilatéral en marge du sommet du G20 en Allemagne s'est déroulé à l'hôtel Hyatt à Hambourg dans l'après-midi du 8 juillet 2017 (heure locale).
Premier sommet

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) et le président Moon Jae-in se saluent avant d'entamer leur première rencontre depuis leur investiture, le 10 mai dernier pour Moon et le 14 mai pour Macron. Ce sommet bilatéral en marge du sommet du G20 en Allemagne s'est déroulé à l'hôtel Hyatt à Hambourg dans l'après-midi du 8 juillet 2017 (heure locale).

SEOUL, 09 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a participé à son premier sommet bilatéral avec son homologue français Emmanuel Macron ce samedi (heure locale), en marge du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne. Les deux hommes ont tous deux commencé leur mandat de 5 ans au mois de mai.

Les chefs d’Etat ont pris leur fonction le 10 mai pour le président Moon et le 14 mai pour le président français et les élections présidentielles se sont déroulées dans chaque pays presqu’à la même période. Ils ont été également élus suite à un désir de changement, incarné par les manifestations aux bougies en Corée et le boulversement du paysage politique en France.

A cette occasion, le président Moon a mentionné que «nous avons été élus à la même période en France et en Corée et je crois qu’on a beaucoup de points communs», «nous accordons également tous deux une priorité absolue à la création d’emplois», «cela aussi ressemble à ma philosophie de gouvernance d'un pays.»

Macron a félicité Moon pour son élection et a évoqué les sujets essentiels de discussion au G20, surtout la question climatique, en référence à l’Accord de Paris sur le climat approuvé en 2015. Le président français a également indiqué qu’il comprend l’importance accordée par le président Moon à la sécurité nationale de la Corée du Sud qui fait la une de l'actualité internationale en ce moment.

Les deux parties ont consenti de multiplier les contacts et les dialogues durant les cinq ans à venir puisque tous deux ont débuté presqu’en même temps leur mandat de 5 ans. En particulier, les deux hommes ont décidé de tenir sur une base régulière un dialogue stratégique entre les chefs de la diplomatie de chaque pays et une réunion des ministres de la Défense.

Dans les domaines de l’économie, de l’éducation et de la science, la France et la Corée du Sud ont projeté de créer des structures de dialogue de niveau ministériel. Les deux parties ont partagé les même idées sur l’importance allouée à la création d’emplois et aux nouveaux moteurs de croissance en renforçant les coopérations dans les nouvelles industries et dans divers secteurs surtout le secteur spatial.

Evoquant sa visite en Corée du Sud en novembre 2014, à l’occasion du premier Forum Corée-France sur les industries innovantes, en tant que ministre français de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique de l’administration Hollande, Macron s'est dit satisfait de la coopération des deux pays dans les industries innovantes.

Il a souhaité le succès de la prochaine réunion franco-coréenne des ministres de l’Economie prévue en septembre prochain à Séoul ainsi que du Forum Corée-France sur les industries innovantes qui aura lieu à Paris en novembre prochain et la réunion des ministres de l'Industrie des deux pays.

Le président Moon Jae-in (à droite) et son homologue français Emmanuel Macron discutent lors du sommet bilatéral en marge du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, à l'hôtel Hyatt dans l'après-midi du 8 juillet 2017.
Corée-France

Le président Moon Jae-in (à droite) et son homologue français Emmanuel Macron discutent lors du sommet bilatéral en marge du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, à l'hôtel Hyatt dans l'après-midi du 8 juillet 2017.

Lors de sa visite en Corée du Sud en novembre 2014, Macron avait accordé une interview à Yonhap au cours de laquelle il avait fait part à propos de la concurrence avec la Chine sur le marché mondial que «ni la France ni la Corée ont un marché de la taille de celui de la Chine, mais nous avons l’énergie, la capacité à innover et les ingénieurs pour le faire. Il faut créer des opportunités mutuelles, aller de plus en plus vite [...] et créer un espace régional de développement». Dans cette interview du 23 novembre 2014, Macron avait salué le volontarisme des Coréens qui essaient toujours de «bien faire des choses»

A l’issue de ce premier sommet bilatéral, le président Moon a offert à son interlocuteur les mascottes des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 en disant espérer que les Français seront nombreux à participer à cette compétition des sports d’hiver dans laquelle la France est toujours forte.

Moon a par ailleurs salué les efforts déployés par la France sur les questions nucléaires et balistiques nord-coréennes en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

La Maison-Bleue a estimé que «ce sommet s’est déroulé dans une ambiance amicale et l’occasion a permis d’établir une confiance mutuelle et des liens étroits, jetant les bases d’un approfondissement et d'un renforcement des relations entre les deux pays dans le cadre d'un partenariat global du XXIe siècle».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)