2017/07/08 01:26 KST

Article View Option

Moon et Poutine réaffirment leur volonté de dénucléariser la Corée du Nord

Le président Moon Jae-in (à gauche) échange une poignée de main le 7 juillet 2017 avec son homologue russe Vladimir Poutine avant d'entamer leur réunion bilatérale en marge du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne.
Le président Moon Jae-in (à gauche) échange une poignée de main le 7 juillet 2017 avec son homologue russe Vladimir Poutine avant d'entamer leur réunion bilatérale en marge du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne.

SEOUL, 08 juil. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in et son homologue russe Vladimir Poutine se sont engagés à travailler ensemble à la dénucléarisation de la Corée du Nord, réaffirmant qu'ils ne peuvent tolérer une Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire, a fait savoir ce samedi le bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

Moon et Poutine se sont rencontrés vendredi en marge du sommet du Groupe des 20 à Hambourg en Allemagne.

«En expliquant la politique de notre gouvernement qui est de rechercher à dénucléariser la Corée du Nord par tous les moyens actifs et fondamentaux, comme les sanctions et le dialogue, le président Moon a demandé à la Russie de jouer un rôle actif pour faire revenir la Corée du Nord à la table des négociations en vue de sa dénucléarisation», a indiqué le bureau présidentiel dans un communiqué de presse.

Poutine a réaffirmé la «ferme décision» de la Russie de ne jamais permettre des armes nucléaires en Corée du Nord et a exprimé son soutien envers les efforts déployés par Séoul pour reprendre un dialogue avec la Corée du Nord.

Les deux dirigeants ont souligné le besoin de renforcer la coopération bilatérale dans les secteurs de l'économie et du commerce, ainsi que dans le secteur de l'énergie.

A cette fin, le président russe a invité Moon au prochain Forum économique oriental qui aura lieu à Vladivostok en septembre et qui se focalisera sur le développement de l'Extrême-Orient russe. Le président sud-coréen a accepté avec plaisir cette invitation, selon Cheong Wa Dae.

Les deux hommes sont également convenus de développer de nouvelles zones de coopération en mettant à profit leurs organes consultatifs existants, comme les discussions de niveau vice-Premier ministre.

«Notant le besoin de consolider leur coopération dans le développement de l'Extrême-Orient russe, le développement conjoint d'une ligne maritime en Arctique et l'expansion de futurs moteurs de croissance dans des secteurs tels que l'énergie, le gaz et l'après-nucléaire, les deux dirigeants ont décidé d’œuvrer à la signature d'un accord de libre-échange entre la Corée du Sud et la Communauté économique eurasienne», selon le communiqué de presse.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)