SNS Share
Article View Option

2017/05/18 10:53 KST

Départ de l'émissaire pour la Chine en vue de discuter d'un sommet et de la Corée du Nord

L'émissaire spécial Lee Hae-chan (au centre) avant son départ pour Pékin le 18 mai 2017
L'émissaire spécial Lee Hae-chan (au centre) avant son départ pour Pékin le 18 mai 2017

SEOUL, 18 mai (Yonhap) -- Lee Hae-chan, émissaire spécial du président Moon Jae-in pour la Chine, a pris ce jeudi la direction de Pékin afin d’organiser un sommet entre les chefs d’Etat des deux pays et de chercher des moyens pour faire face à la Corée du Nord.

Les tensions entre Séoul et Pékin provoquées par le déploiement du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud figureront aussi à l’ordre du jour, ont noté des officiels du bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

Avant de s’envoler, Lee a déclaré aux journalistes qu’un sommet entre Moon et le président chinois Xi Jinping pourrait avoir lieu soit en marge du sommet du G20 prévu en juillet soit autour du 24 août à l’occasion du 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

«Je transmettrai ces opinions (à la partie chinoise)», a-t-il déclaré. Lee a ajouté que son voyage à Pékin mettrait l'accent sur l’amélioration des relations bilatérales crispées dans des domaines tels que l'économie, la hallyu, les échanges personnels et le tourisme, affectés par les mesures de représailles économiques chinoises suite à l'installation du THAAD en Corée du Sud.

«A propos de la question du THAAD, je ferai de mon mieux pour expliquer suffisamment la position du président Moon (au côté chinois)», a-t-il noté.

Lee, ancien Premier ministre, devrait rencontrer des hauts officiels chinois, et peut-être le président chinois Xi Jinping.

Ce déplacement intervient après que Xi a invité Moon à se rendre à Pékin lors de leur entretien téléphonique de la semaine dernière.

Au cours de leur discussion téléphonique de 40 minutes, Xi a expliqué les raisons pour lesquelles Pékin est opposé au déploiement du THAAD en Corée du Sud.

Moon a de son côté dit comprendre la position chinoise avant de noter que de nombreuses entreprises sud-coréennes présentes en Chine souffrent de mesures de représailles économiques et de demander à Xi d’examiner les moyens pour résoudre cette question.

Xi a rencontré plus tôt cette semaine une délégation sud-coréenne à un forum international qui s’est déroulé à Pékin, témoignant de l’importance qu’il accorde aux liens Séoul-Pékin.

Lee devrait aussi aborder les moyens de faire face à la Corée du Nord, de plus en plus provocatrice, comme son voyage fait suite à un tir de missile balistique de portée intermédiaire du Nord.

Le président Moon a promis d’utiliser tous les moyens à sa disposition, dont le dialogue, pour mettre fin au programme d’armes nucléaires du Nord, tout en soulignant que les discussions intercoréennes ne seront possibles que dans de bonnes conditions.

lsr@yna.co.kr

(FIN)