SNS Share
Article View Option

2017/04/17 20:59 KST

(3e LD) Pence avertit que la Corée du Nord n'aura pas intérêt à tester la détermination de Trump

SEOUL, 17 avr. (Yonhap) -- Le vice-président américain Mike Pence a averti ce lundi que la Corée du Nord n'aurait pas intérêt à tester la détermination des Etats-Unis en déclarant que Washington contrera toute utilisation de la force militaire nord-coréenne avec une réponse «écrasante et efficace».

Lors d’une conférence de presse avec le président par intérim et Premier ministre Hwang Kyo-ahn, Pence a rassuré aussi la Corée du Sud en soulignant que l’engagement de Washington pour la sécurité de son allié asiatique est «blindé et immuable».

«Sous le leadership du président Trump, je sais que notre alliance sera plus forte, nos nations seront plus sûres et l’Asie-Pacifique sera plus en sécurité», a-t-il noté.

«La Corée du Nord fera bien de ne pas tester la détermination et la force des forces armées des Etats-Unis dans cette région», a dit Pence. «Nous espérons atteindre cet objectif (la dénucléarisation de la Corée du Nord) à travers des moyens pacifiques mais toutes les options sont sur la table.»

Qualifiant la Corée du Nord de «menace la plus dangereuse et urgente» dans la région, Pence a dénoncé le Nord pour n'avoir pas tenu ses engagements. «La Corée du Nord a répondu à nos avances (en rapport avec la dénucléarisation) par de la tromperie, des promesses non tenues et des essais nucléaires et balistiques. L'ère de la patience stratégique est révolue.»

«Nous repousserons chaque attaque et répondrons aux armes conventionnelles ou nucléaires de manière écrasante et efficace», a assuré le vice-président américain.

Pence a réitéré que si la Chine ne parvient pas à solutionner la question nord-coréenne «les Etats-Unis et nos alliés le feront.»

Le président par intérim et le Premier ministre Hwang Kyo-ahn échange une poignée de main avec le vice-président américain Mike Pence le lundi 17 avril 2017, à la résidence officielle du Premier ministre dans le centre de Séoul, avant le début de leur réunion.
Le président par intérim et le Premier ministre Hwang Kyo-ahn échange une poignée de main avec le vice-président américain Mike Pence le lundi 17 avril 2017, à la résidence officielle du Premier ministre dans le centre de Séoul, avant le début de leur réunion.

Hwang a pour sa part assuré que les alliés prendront «de fortes mesures punitives» en cas de nouvelles provocations de la Corée du Nord, et qu'ils redoubleront d'efforts pour pousser la Corée du Nord à abandonner son programme nucléaire grâce à aux sanctions internationales.

A Moscou, le ministre des Affaires étrangères Sergey Lavrov a dit penser que Washington ne prendra pas d'action unilatérale contre la Corée du Nord, selon l'agence de presse Tass. «Si le vice-président américain veut dire que Washington pourrait utiliser la force militaire, il s'agit d'un chemin périlleux», a dit Lavrov au sujet de la fin de la patience stratégique américaine.

Le ministre russe a estimé les tirs d'essai de missiles en Corée du Nord inacceptables car ils enfreignent les résolutions du Conseil de sécurité des Nation unies. «Mais cela ne donne pas carte blanche aux autres pour enfreindre la loi internationale et utiliser la force militaire», a tempéré le ministre russe.

Le vice-président américain a entamé hier après-midi une visite de trois jours en Corée du Sud, la première étape de sa tournée dans quatre pays de la région Asie-Pacifique, quelques heures après que Pyongyang a cherché à procéder à un nouveau tir de missile balistique. Celui-ci se serait toutefois soldé par un échec.

Les tensions n’ont cessé de monter ces dernières semaines sur la péninsule coréenne alors que Pyongyang semble se préparer à un nouvel essai nucléaire et Washington a redirigé un groupe aéronaval avec à sa tête le porte-avions USS Carl Vinson dans les eaux au large de la péninsule coréenne dans le cadre d’une démonstration de force face au régime récalcitrant.

Pence partira demain pour le Japon. Son premier voyage dans la région depuis son entrée en fonction en janvier dernier l’emmènera aussi en Indonésie et Australie.

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)