SNS Share
Article View Option

2017/03/17 19:28 KST

(2e LD) Tillerson : fin de la «patience stratégique» contre Pyongyang

Les chefs de la diplomatie sud-coréenne, Yun Byung-se (à droite), et américaine, Rex Tillerson, se saluent au siège du ministère des Affaires étrangères de Séoul, le 17 mars 2017.
Yun Byung-se et Rex Tillerson

Les chefs de la diplomatie sud-coréenne, Yun Byung-se (à droite), et américaine, Rex Tillerson, se saluent au siège du ministère des Affaires étrangères de Séoul, le 17 mars 2017.

SEOUL, 17 mars (Yonhap) -- Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a déclaré ce vendredi que toutes les options, y compris la force militaire, sont envisageables pour traiter les menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord, et que la «patience stratégique» envers Pyongyang a pris fin.

Tillerson a tenu ces propos au cours d'une conférence de presse à Séoul organisée après sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Yun Byung-se. La Corée du Sud est la deuxième escale de sa tournée dans trois pays en Asie. Il était auparavant au Japon.

«Les États-Unis et nos alliés ont assuré à plusieurs reprises aux dirigeants nord-coréens que nous ne cherchons que la paix, la stabilité et la prospérité économique en Asie du Nord-est. En réponse, la Corée du Nord a détoné des armes nucléaires et a augmenté de façon drastique ses tirs de missiles balistiques pour menacer l'Amérique et nos alliés», a déclaré Tillerson.

«La politique de patience stratégique a pris fin. Nous explorons une nouvelle gamme de mesures diplomatiques, sécuritaires et économiques. Toutes les options sont ouvertes», a-t-il ajouté. «La Corée du Nord doit comprendre que le seul chemin vers un futur prospère et sûr est d'abandonner le développement d'armes nucléaires, de missiles balistiques et autres moyens de destruction massive.»

Le secrétaire d’État américain a aussi appelé la Chine à ne pas engager de représailles contre la Corée du Sud pour le déploiement sur son territoire du système antimissile américain THAAD, qualifiant les agissements de la Chine d' «inappropriés» et de «troublants». «Bien que nous reconnaissions l'opposition de la Chine, ses représailles économiques contre la Corée du Sud sont inappropriées et troublantes. Nous demandons à la Chine de ne pas agir de la sorte. Nous lui demandons plutôt de traiter la menace qui fait que cela (le déploiement du THAAD) soit une nécessité.»

jhoh@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)