SNS Share
Article View Option

2017/03/09 09:52 KST

Pour l'ambassadrice américaine à l'ONU, le leader nord-coréen «n'est pas rationnel»

L'ambassadrice américaine aux Nations unies (ONU) Nikki Haley (AP=Yonhap)
L'ambassadrice américaine aux Nations unies (ONU) Nikki Haley (AP=Yonhap)

NEW YORK, 08 mars (Yonhap) -- L'ambassadrice américaine aux Nations unies (ONU), Nikki Haley, a rejeté les appels à des négociations ouvertes avec la Corée du Nord pour tenter de désamorcer les tensions élevées, en disant que le leader nord-coréen Kim Jong-un «n'est pas une personne rationnelle».

L'ambassadrice a également refusé la suggestion de la Chine d’arrêter les exercices conjoints militaires annuels de la Corée du Sud et des Etats-Unis en échange de la suspension des activités nucléaires et balistiques de Pyongyang. Elle a également déclaré que les Etats-Unis sont en train d’examiner toutes les options sur la table.

«J'apprécie que tous mes homologues souhaitent parler de dialogues et négociations. Nous ne traitons pas avec une personne rationnelle. Ce n'est pas une personne rationnelle, elle n'a pas fait d’actes rationnels et ne pense pas clairement», a déclaré Haley à des journalistes après une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) sur la Corée du Nord.

Le porte-parole du département d'Etat, Mark Toner, a indiqué à propos des déclarations de Haley que le «comportement» du Nord n'est rationnel. Il a également dit que les Etats-Unis sont restés ouverts au dialogue avec le Nord et cherchent à reprendre des négociations crédibles et authentiques sur la dénucléarisation. Selon lui, le Nord doit prendre des mesures significatives pour atteindre cet objectif.

Concernant les exercices militaires conjoints Corée du Sud-Etats-Unis, Haley a dit qu'il n'y a rien de mal à mener des manœuvres régulières. «Les exercices militaires que les Etats-Unis effectuent avec la Corée du Sud continuent depuis 40 ans, chaque année. Et nous avions informé la Corée du Nord avant le début des exercices. Nous sommes très transparents. Nous sommes très ouverts. Et nous sommes toujours clairs sur cela», a-t-elle dit.

Haley a également rejeté la protestation de la Chine contre le déploiement du système de défense antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) sur le sol sud-coréen. «Concernant le THAAD avec la Corée du Sud, dites-moi pourquoi nous ne pourrions pas le faire, au vu des 24 missiles balistiques, au vu des deux essais nucléaires. Nous ne laisserons pas la Corée du Sud à côté de la menace de la Corée du Nord sans l'aider», a-t-elle ajouté.

«La raison du THAAD est les actions de la Corée du Nord. Nous n'avons vu aucune bonne volonté venant de la Corée du Nord.» L'ambassadrice a aussi dit que les Etats-Unis étaient en train d’examiner leur stratégie pour traiter avec le Nord. «Je pense que toutes les options sont maintenant sur la table», a-t-elle dit.

Conférence de presse conjointe Corée du Sud-Etats-Unis-Japon après la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU
Conférence de presse conjointe Corée du Sud-Etats-Unis-Japon après la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

La réunion d'urgence est intervenue un jour après que le Conseil a adopté un communiqué de presse qui a fortement condamné les derniers tirs de missiles balistiques en les accusant d’être une violation grave des résolutions onusiennes.

L'ambassadeur sud-coréen à l'ONU, Cho Tae-yul, a estimé pour sa part qu’accroître la pression est l'unique option restante à l’égard du Nord. «Toutes les options ont été utilisées», a-t-il dit à des journalistes. «L'unique moyen disponible pour changer fondamentalement le comportement de la Corée du Nord est de continuer à augmenter la pression et les sanctions.» Cho a également rejeté l'idée de suspendre les exercices militaires en échange de l'abandon du nucléaire par Pyongyang.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)