> International
2012/07/09 13:59 KST
Séoul cherche à convaincre les membres de l’ARF de condamner la Corée du Nord


SEOUL, 09 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud va tenter de convaincre les membres du Forum régional de l’Association des nations du Sud-Est (ARF) de soutenir la condamnation de l’ONU concernant le lancement de fusée de Pyongyang le 13 avril dernier, à l’occasion de la session annuelle de la plus grande organisation du Sud-Est asiatique sur la sécurité qui débute jeudi dans la capitale cambodgienne Phnom Penh, ont fait savoir aujourd’hui des responsables du ministère des Affaires étrangères.

  
«Nous voulons que l’ARF adopte une déclaration émanant de sa présidence soutenant celle du Conseil de sécurité des Nations unies concernant le lancement de missile de la Corée du Nord», a expliqué la source anonyme au ministère, sans toutefois préciser le ton que pourrait prendre cette déclaration. Il a par ailleurs souligné que la clé pour qu’une telle décision soit prise serait le soutien du pays organisateur, le Cambodge.

  
Le forum réunira les ministres des Affaires étrangères de 27 pays de la région Asie-Pacifique, dont la Corée du Nord, ainsi que tous les acteurs clés des problématiques de sécurité dans la région.

  
Organisé par les 10 pays membres de l’Asean, le forum va marquer le premier face-à-face diplomatique entre les deux Corées depuis la mort en décembre dernier de Kim Jong-il, père de l’actuel dirigeant Kim Jong-un. Le ministère des Affaires étrangères sud-coréen Kim Sung-hwan et son homologue nord-coréen Pak Ui-chun devraient arriver mercredi à Phnom Penh.

  
Les officiels sud-coréens ont indiqué que le pays n’a pas prévu de rencontre bilatérale avec le Nord mais que la porte était toujours ouverte à des contacts «par voie non officielle». Interrogé sur la question, l’officiel a déclaré que la Corée du Sud «n’a pas prévu de rencontrer la Corée du Nord pour l’instant et, à ce que nous savons, il n’y a pas de réunion prévue entre les Etats-Unis et la Corée du Nord». «Mais si la partie nord-coréenne nous fait la proposition de nous rencontrer, nous n’aurons pas de raison de la rejeter», a-t-il ajouté.

  
Selon l’officiel, la déclaration de l’ARF devrait appeler à relancer les pourparlers à six gelés depuis le 13 avril dernier et dont tous les pays membres sont représentés à ce forum. Outre la Corée du Nord, les disputes territoriales et les tensions en mer de Chine méridionale devraient constituer la majeure partie des discussions cette année.

  
Une réunion trilatérale avec la secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton et le ministre des Affaires étrangères japonais Koichiro Gemba aura lieu ce jeudi en marge de l’ARF, a informé l’officiel.

  
thomas@yna.co.kr
(FIN)