> International
2012/06/01 10:37 KST
Le Pentagone peine à se justifier sur les espions parachutés


WASHINGTON, 31 mai (Yonhap) -- Le Pentagone a tenté hier tant bien que mal de mettre fin à la controverse sur les propos rapportés du général Neil Tolley, commandant des Forces spéciales américaines en Corée du Sud, sur le fait que certains membres de ses troupes auraient été envoyés en mission d’espionnage au Nord.

  
La polémique a débuté après une conférence de Tolley la semaine dernière en Floride. Le magazine The Diplomat, spécialiste des affaires de la région Asie-Pacifique, a cité le général en indiquant que des Sud-Coréens et des Américains de sa troupe ont été parachutés au Nord pour s’informer de près sur les installations militaires souterraines du pays.

  
Devant l’ampleur de la controverse, le Pentagone avait immédiatement nié ces déclarations, les déclarant «fausses, déformées et inexactes», et avait ensuite envoyé une version de la retranscription complète du discours de Tolley. Si les faits s’avéraient vrais, ils constitueraient une véritable rupture du traité d’armistice signé en 1953 qui a mis fin à la guerre de Corée.

Le journaliste concerné, David Axe, n’a lui cessé d’affirmer sur son blog que les commentaires de Tolley, rapportés dans son premier article, n’avaient en rien été maquillés ou déformés.

  
Tolley a toutefois légèrement changé de position et a admis à demi-mots son erreur : «Dans ma tentative d’expliquer comment les technologies pourraient nous aider, j’ai parlé au présent. Je me rends compte que je n’ai pas été clair dans ma manière de présenter mon discours, laissant la possibilité pour certains auditeurs de tirer les mauvaises conclusions. Pour être clair, à aucun moment nous n’avons envoyé de forces d’opérations spéciales en Corée du Nord.»

Sa conclusion a cependant laissé la porte ouverte au doute : «Le résultat est qu’il n’y a pas de soldats américains sur le terrain en Corée du Nord», omettant de clarifier si les Etats-Unis en avaient déjà envoyés par le passé.

  
thomas@yna.co.kr
(FIN)