> International
2012/05/24 09:00 KST
Un nouvel accord nucléaire entre Séoul et Washington est peu probable cette année


WASHINGTON, 23 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis, qui verront tous les deux se dérouler cette année une élection présidentielle, ne se précipiteront pas à réviser leur traité nucléaire dans le courant de l’année, a estimé ce mercredi Miles Pomper, expert du James Martin Center for Nonproliferation Studies.

  
«Les deux parties restent en désaccord sur les aspects majeurs concernant la manière dont leur coopération nucléaire se poursuivra», a déclaré Pomper.

  
Séoul souhaite que Washington autorise l’expansion de ses activités à des fins pacifiques pour être à la hauteur de son statut renforcé en tant que producteur d’énergie nucléaire.

  
L’accord actuel signé en 1974, qui arrivera à son terme en 2014, interdit à la Corée du Sud de retraiter les combustibles nucléaires utilisés dans une vingtaine de réacteurs nucléaires.

  
«Séoul continue de presser Washington de lui accorder un consentement permettant de retraiter les combustibles utilisés et d’enrichir de l’uranium», a noté Pomper lors d’une conférence organisée par l’Institut économique de Corée (KEI).

  
Il a toutefois tenu à souligner que les Etats-Unis «cherchent à limiter l’expansion mondiale de ces technologies alors qu’elles peuvent être utilisées pour produire des matières fissiles afin de fabriquer aussi bien des armes nucléaires que des combustibles pour réacteurs nucléaires.»

Il a fait remarquer que Séoul devrait continuer d’assumer une plus grande responsabilité dans le régime de non-prolifération nucléaire étant donné qu’il a organisé le sommet sur la sécurité nucléaire en mars dernier.

  
«En tous cas, peu de gens prévoient des progrès notables cette année dans les négociations pour un nouvel accord de coopération bilatérale», a-t-il conclu. «Après tout, les deux pays sont occupés par leur élection présidentielle et aucun des deux pays ne veut prendre de risques pour une bataille politiquement délicate avec son Parlement durant une année d’élection.»
lsr@yna.co.kr
(FIN)