SNS Share
Article View Option

2017/04/26 16:09 KST

(FOCUS) Le nouvel hélicoptère Apache fait ses débuts lors d'un exercice de tirs sud-coréano-américain

Un hélicoptère Apache de l'armée sud-coréenne tire des roquettes lors d'un exercice militaire
Un hélicoptère Apache de l'armée sud-coréenne tire des roquettes lors d'un exercice militaire

POCHEON, 26 avr. (Yonhap) -- Deux hélicoptères d'attaque Apache AH-64E de l'armée sud-coréenne ont tiré des roquettes en direction de cibles, alors que quatre véhicules de combat des Etats-Unis Bradley M1A2 ont descendu des routes de montagne en effectuant des tirs d'artillerie.

La démonstration de force a été suivie de tirs de lance-roquettes multiples (LRM) M270, rarement présentés au public, au cours de l’un des plus grands exercices de tirs des alliés de ces dernières années.

Les bruits de canon ont été accompagnés de panaches de fumée provenant d’explosions près de la frontière intercoréenne.

Effectué sur un site d'exercices à Pocheon, dans la province du Gyeonggi, ce mercredi, l'exercice spectaculaire a impliqué plus de 3.000 soldats sud-coréens et américains.

L'exercice a présenté environ 30 avions de combat, 90 chars de combat et véhicules blindés, 30 hélicoptères et 100 canons lourds, selon le ministère de la Défense.

«Je pense que c’est absolument extraordinaire. J'ai pu travailler avec l'armée de terre de la Corée du Sud et être sur la même longueur d’onde», a déclaré Steven Porter du 66e régiment de chasseurs de la 2e division d'infanterie, dans un interview.

Il a ajouté que c’était «un exercice très important» pour aider à maintenir la vigilance des alliés pour «pouvoir combattre même ce soir et voir comment ils travailleraient ensemble dans un vrai combat.

La manœuvre est intervenue dans un contexte de tensions croissantes sur la péninsule coréenne, alors que le régime Kim Jong-un accroît à l'heure actuelle ses menaces militaires et l'administration Donald Trump adopte une ligne dure vis-à-vis de Pyongyang.

Le Nord a effectué un exercice de tirs d'artillerie de grande envergure ce mardi aux alentours de la frontière est, à l'occasion du 85e anniversaire de l'Armée populaire de Corée (APC).

Plus tôt ce mois-ci, le Nord a exhibé des armes lors d'une parade militaire présidée par Kim Jong-un, pour le 105e anniversaire du fondateur défunt de la Corée du Nord, Kim Il-sung.

L'exercice militaire sud-coréano-américain de 45 minutes s'est déroulé selon un scénario d’attaque surprise contre cinq postes de garde sud-coréens. Il a eu lieu sur le champ d'entraînement de Seungjin à Pocheon, à quelque 30 kilomètres au sud de la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corées.

Des obusiers motorisés K-55 et K-9 ainsi que des LRM de 130 mm ont d'abord montré leur puissance. Les obus d'artillerie n'ont jamais manqué leur cible. Ensuite, trois F-15K et trois FA-50 ont lâché des bombes sur des bases de missiles imaginaires de l'ennemi détectées par des drones et un avion de reconnaissance RF-16.

Les victimes suivantes ont été des unités mécanisées simulées du Nord. Quatre bombardiers A-10 et quatre hélicoptères de combat Apache AH-64D de l'armée américaine ont bombardé des cibles en forme de char sur des flancs de colline, avec l’aide de chars de combat stratégique Black Panther K-2 et K1A2.

Des hélicoptères Apache de l'armée américaine
Des hélicoptères Apache de l'armée américaine

Le président par intérim et le Premier ministre Hwang Kyo-ahn, le ministre de la Défense Han Min-koo, plusieurs milliers de résidents locaux et des journalistes ont observé cet exercice.

C'est seulement un prologue de ce que les troupes nord-coréennes pourraient avoir à faire face, ont déclaré des officiels militaires sud-coréens. Lors de la manœuvre, des hélicoptères Apache de la Corée du Sud ont fait leurs débuts. En volant au-dessus du champ d'exercices, deux Guardian AH-64E, soutenus par six hélicoptères Cobra AH-1S, ont frappé des cibles à environ 1,2 kilomètre de distance avec des roquettes et munitions, bien que des missiles plus puissants Hellfire n’aient pas été utilisés.

C'est la première fois que des exercices de tirs ont été montrés au public. Le dernier modèle amélioré de l'Apache fait part des armes emblématiques de l'armée sud-coréenne avec le système de roquettes d'artillerie Chunmoo K-239.

L'armée a créé deux bataillons Apache, composés d'un total de 36 hélicoptères, à la fin de l'année dernière.

«Nous sommes en train de former les pilotes. Nos nouveaux hélicoptères Apache seront mis en service durant la deuxième moitié de cette année», a indiqué l'armée. Les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) ont également déployé 38 hélicoptères Apache Longbow AH-64D sur la péninsule.

«Cette manœuvre a été une bonne opportunité pour renforcer la capacité d'opération combinée Corée du Sud-Etats-Unis», a déclaré le lieutenant-colonel Chung Seung-ho, commandant de la batterie d'artillerie du 5e corps.

«En se basant sur une position ferme de défense conjointe, notre armée continuera à défendre totalement la Corée du Sud contre toute attaque.»

Des chars de combat stratégique K-2
Des chars de combat stratégique K-2

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)