SNS Share
Article View Option

2017/02/02 11:38 KST

Tendance : les repas en solo, une nouvelle manne pour la consommation

Un client d'un restaurant japonais du quartier de Shinchon à Séoul déjeune en solo en mars 2016 (Photo d'archives)
Repas en solo

Un client d'un restaurant japonais du quartier de Shinchon à Séoul déjeune en solo en mars 2016 (Photo d'archives)

SEOUL, 02 fév. (Yonhap) -- «Repas en solo» ou «honbap» en coréen, une expression qui prend de plus en plus d’ampleur dans la société coréenne contemporaine, des signes irréfragables qui prouvent un changement social et économique à l’ère de l’accroissement des ménages à une personne.

Non seulement avec un basculement du paysage démographique du pays comme l’âge au mariage est de plus en plus avancé et le vieillissement de la société, mais aussi avec le taux de chômage élevé et les difficultés financières de la population, ce mode de vie célibataire illustré par les repas en solo ne cesse de se répandre.

D’après des données publiées par Statistique Corée (KOSTAT), le nombre de ménages à une personne s’élevait en 2016 à 5,20 millions sur les 19,11 millions au total, marquant une part de 27,2%, ce qui est une hausse de 3,3 points de pourcentage comparativement à l’année 2010 (23,9%). Le part des foyers célibataires a pris la première place dans le palmarès, devant les foyers à deux membres (26,1%), trois (21,5%) et quatre (18,8%).

Un restaurant coréen offre une grillade réservée à une seule personne (Photo d'archives)
Grillade en solo

Un restaurant coréen offre une grillade réservée à une seule personne (Photo d'archives)

◇ Vie de célibataire ou en solo plus courante

Dans une société confucéenne, la pression de chercher à rester dans le socle de la famille ou du groupe était forte auparavant mais cela n’est plus un tabou dans cette société tissée encore par l’ordre hiérarchique basé sur l’âge, la tradition conservatrice et la fonction. Les gens commencent à ne plus être gênés de boire tout seul dans un bar de proximité ou de manger dans un restaurant de samgyeopsal (barbecue de poitrine de porc).

Au restaurant, au cinéma, au bar, à la superette, dans les offres touristiques, voire dans les karaokés, les prestations sont devenues nombreuses pour la consommation en solo. Dans un sondage réalisé par le ministère de l’Agriculture à la fin de l’année 2016, intitulé «Analyse sur les types de sortie au restaurant 2016», 56,6% des 3.000 participants ont dit avoir déjà eu l’expérience de manger en solo.

Le volume du marché local des plats préparés a également doublé entre 2010 (770 milliards de wons) et 2015 (1.300 milliards de wons, soit environ 1,05 milliard d’euros). L’année dernière, ce chiffre a atteint 2.300 milliards de wons, trois fois plus que six ans plus tôt. La part des spectateurs venant seul dans les salles de cinéma a augmenté à 13,3% en 2016 alors qu’elle était de 7,7% en 2012.

Un homme chante dans une salle de karaoké pour une personne (Photo d'archives)
Karaoké en solo

Un homme chante dans une salle de karaoké pour une personne (Photo d'archives)

◇ Les repas en solo tractent la consommation

La croissance du nombre de foyers à une personne affecte aussi la tendance de consommation dans les chaînes de distribution. En décembre dernier, le volume des ventes des supérettes en franchise a marqué une augmentation de 13,9% sur un an, avec une hausse de 2,0% dans les supermarchés (en décembre 2015, ce chiffre était en diminution de 2,5%).

Le chiffre d’affaires global de ces supérettes franchisées a été de 1.635 milliards de wons en décembre 2016 et il s’agissait d’une hausse de 15,5% en glissement annuel. Celui des supermarchés a également connu une hausse de 5,2% au dernier mois de l’année dernière pour arriver à 3.132 milliards de wons.

Contrairement à cet accroissement, les ventes des grandes surfaces ont connu une baisse de 0,4% durant la même période. Ce contraste reflète la tendance haussière des achats de produits en petite quantité pour la consommation en solo dans les supérettes et les supermarchés de proximité.

Le téléshopping et les ventes en ligne ont conjointement enregistré des hausses annuelles respectives de 10,0% et 17,4% en décembre dernier, marquant des records historiques. Ces modes d’achat sont les favoris des personnes vivant seules.

Dans une supérette en franchise, une cliente cherche un plat préparé (Photo d'archives)
Rayon des plats préparés

Dans une supérette en franchise, une cliente cherche un plat préparé (Photo d'archives)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)