SNS Share
Article View Option

2017/01/24 06:00 KST

PyeongChang 2018 : un grand rendez-vous des nouvelles technologies de pointe

SEOUL, 24 jan. (Yonhap) -- Les ingénieurs sud-coréens sont en train d’accélérer leurs efforts pour présenter en masse des technologies et produits de pointe au cours des prochains Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu du 9 au 25 février 2018 à la ville alpine sud-coréenne de PyeongChang, ont fait savoir ce mardi les organisateurs.

Les athlètes et visiteurs qui seront présents à PyeongChang, à 180 km à l’est de Séoul, pourront découvrir une grande variété de technologies et de produits dernier cri du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), conçus dans le but de contribuer à organiser avec succès la grande messe sportive internationale, ont-ils noté.

(Photo d'archives Yonhap)
(Photo d'archives Yonhap)

Aujourd’hui, les grandes puissances mondiales des TIC cherchent à prendre une longueur d’avance avec le réseau de cinquième génération (5G) et l’intelligence artificielle, considérés comme des technologies clés pour s’assurer de futurs moteurs de croissance dans l’industrie.

Le ministère des Sciences, des TIC et de la Planification du futur travaillent à présent en partenariat avec des entreprises coréennes des hautes technologies pour mettre en avant les prouesses technologiques du pays à l'occasion des premiers JO d'hiver du pays.

«Les olympiades de PyeongChang seront l’occasion de promouvoir les TIC remarquables de la Corée du Sud et des services étrangers liés comme il s’agit d’un événement international», a déclaré Kim Yeon-hak, professeur de l’université Sogang.

Tout d’abord, le gouvernement s'emploie à lancer le réseau 5G avant le prochain événement sportif international, surnommé «olympiades K-TIC».

KT Corp., fournisseur d’accès à Internet et opérateur de téléphonie mobile sud-coréen, a plus tôt dévoilé son plan de lancer un service pilote de technologies mobiles avancées au cours des prochains JO.

En vertu de ce plan, KT installera le réseau à PyeongChang, dans ses environs ainsi que dans plusieurs zones à Séoul pour le tester dans un premier temps.

Après un processus de stabilisation de quatre à cinq mois, KT lancera le réseau ultrarapide pour les JO de 2018.

«Avec le service d’essai à PyeongChang, la société souhaite accroître sa présence sur le marché mondial de la 5G», a confié un responsable de KT qui a requis l’anonymat.

Le réseau 5G devrait être 1.000 fois plus rapide que le service LTE actuel et permettre à ses utilisateurs de télécharger un film de 800 Mo en une seconde comparativement aux 40 secondes nécessaires sur le réseau LTE avancé, considéré aujourd’hui comme le plus rapide au monde.

En outre, des sports comme le saut à ski et le snowboard seront filmés avec des caméras à 360 degrés dédiés à la réalité virtuelle et retransmis sur la plate-forme 5G.

Le service Hologram Live permettra aussi aux athlètes de donner des interviews directement des pistes de ski et offrira aux spectateurs l'impression de se trouver en face des athlètes.

De même, les grandes chaînes de télévision locales diffuseront les Jeux en format extra large et ultra-haute définition (UHD).

Un groupe d’opérateurs de chaînes câblées locales ont déjà commencé à diffuser des programmes pilotes en UHD mais les principales chaînes de télévision devraient officiellement lancer le service à Séoul et dans la province du Gyeonggi en février prochain.

«Genie Talk», application de traduction automatique. (Photo d'archives Yonhap)
«Genie Talk», application de traduction automatique. (Photo d'archives Yonhap)

De même, un outil de traduction automatique basé sur l’intelligence artificielle et mis au point par l’Institut de recherche en électronique et télécommunications (ETRI) et Hancom Interfree Inc. sera aussi disponible au cours des Jeux.

«Genie Talk» est une application de traduction automatique capable de traduire du coréen en anglais, japonais, chinois, espagnol, français, allemand, russe et arabe.

«L’exactitude de Genie Talk s’améliorera comme davantage de données seront accumulées avec le temps et la machine apprendra par elle-même», a expliqué Kim Ga-bi, responsable de Hancom.

Depuis son lancement, plus de 2,2 millions d’utilisateurs ont téléchargé cette application mobile compatible avec l'iPhone et les smartphones Android.

Le gouvernement sud-coréen fournira aussi des services de l’Internet des objets (IdO) dans les stades olympiques et sur d’autres sites.

L'IdO est un concept selon lequel tous les objets physiques sont connectés à Internet et peuvent s’identifier et communiquer numériquement entre eux afin de pouvoir échanger des données pour améliorer l'efficacité et le confort.

Les visiteurs étrangers pourront ainsi se renseigner sur le programme des JO, les hébergements, les lieux touristiques et les moyens de transport grâce à leur smarphone.

Des autocars autonomes construits par Hyundai Motor et le ministère du Territoire, de l’Infrastructure et du Transport feront leurs débuts internationaux lors des JO de PyeongChang. Ils seront mis en service dans le cadre d’un programme pilote le jour de l’ouverture et offriront un service de navette au cours des Jeux.

lsr@yna.co.kr

(FIN)