SNS Share
Article View Option

2016/11/09 22:05 KST

(FOCUS) Les partis politiques sud-coréens surpris par la victoire de Trump

SEOUL, 09 nov. (Yonhap) -- Les partis politiques sud-coréens tentent tant bien que mal de s'adapter au résultat de l'élection présidentielle américaine, ont noté ce mercredi des observateurs, réfléchissant au moyen de tisser des liens avec le président élu américain Donald Trump.

Trump a été élu 45e président des États-Unis après s'être emparé des 270 voix des grands électeurs nécessaires pour entrer à la Maison-Blanche, bien que les sondages laissaient entendre qu'Hillary Clinton remporterait la course très disputée.

Comparé à Hillary, qui a établi des liens avec des responsables sud-coréens quand elle était secrétaire d'État, Trump a eu peu d'occasions de rencontrer des acteurs de la scène politique locale, ont noté les observateurs.

«Il n'y a quasiment personne en Corée du Sud qui ait des liens avec Trump. Nous avons besoin de construire des relations (avec lui) dès maintenant», a déclaré un député du parti Saenuri, le parti au pouvoir, insistant sur le fait que Trump est un nouveau venu sur la scène politique et diplomatique sud-coréenne.

Chung Mong-joon, ancien chef du Grand parti national, le prédécesseur du parti Saenuri, est actuellement l'un des rares personnages ayant un lien avec le camp Trump. Chung aurait des liens avec le gouverneur du New Jersey Chris Christie et Paul Wolfowitz, ancien secrétaire adjoint américain à la Défense.

Il a également établi des liens avec Edwin Feulner, l'ancien président de la Fondation du patrimoine, un groupe de réflexion conservateur.

Le député Saenuri Ahn Sang-soo a lui aussi rencontré Trump en septembre 2008 à l'occasion de la construction d'un bâtiment à Incheon, à l'ouest de Séoul, où il était maire, ainsi que la fille du président élu, Ivanka. Ahn a déclaré que Trump avait alors dit que les Sud-Coréens étaient diligents et honnêtes, et qu'il avait fait de bonnes affaires en Corée du Sud.

Donald Trump lors de l'inauguration de l'un de ses projets immobiliers à Séoul en mai 1999.
Donald Trump lors de l'inauguration de l'un de ses projets immobiliers à Séoul en mai 1999.

Chez l'opposition, le député Kim Chong-in, ancien chef intérimaire du Parti démocrate, connaît des personnalités de la campagne de Trump.

Le nombre réduit d'hommes politiques entretenant des liens avec Trump affectera la communication entre la Corée du Sud et Washington, selon les observateurs politiques.

Les candidats potentiels à la présidence des deux blocs sont convenus que le résultat des élections américaines reflète la colère du public contre les hommes politiques en place.

«Le résultat montre que l'opinion publique peut vous hanter», a déclaré Kim Moo-sung du parti Saenuri, qui a ajouté que l'alliance Séoul-Washington ne changera pas malgré le résultat des élections.

Le député Saenuri Yoo Seong-min, pressenti comme candidat à la course présidentielle de l'an prochain, a observé que la Corée du Sud se trouve à un moment crucial, étant confrontée à des changements dans les sphères de la sécurité et de l' économie.

Moon Jae-in, ancien chef du principal parti de l'opposition, a adressé une lettre de félicitations à l'ambassade des États-Unis à Séoul et a estimé que l'élection de Trump reflète l'aspiration des citoyens américains à se tourner vers l'avenir. «L'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis, qui dure depuis plus de 60 ans, est le fondement de la paix sur la péninsule coréenne», a noté Moon, qui a de plus dit que Séoul souhaite approfondir ses relations (avec les États-Unis) pour surmonter la question du nucléaire en Corée du Nord.

Le maire de Séoul Park Won-soon, également du parti démocrate, pense que Séoul devrait se préparer aux changements potentiels dans l'ordre mondial.

Le maire a estimé que la démission de la présidente Park Geun-hye minimisera les impacts négatifs sur la diplomatie du pays et les affaires de l'État. La présidente est impliquée dans un scandale touchant sa confidente de longue date, Choi Soon-sil, qui est accusée d'ingérence dans les affaires de l'État.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)