Agence de presse Yonhap Presidential Election 2017 (Agence de presse Yonhap) Go to Contents Go to Navigation

Actualités

Présidentielle 2017 : le régionalisme affaibli et le clivage entre les générations

송고시간2017/05/10 06:33

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소

Le 19e président élu de la République de Corée
Moon Jae-in

Le 19e président élu de la République de Corée

SEOUL, 10 mai (Yonhap) -- Le dépouillement (presque 100%) de l’élection présidentielle qui a élu le candidat de centre gauche Moon Jae-in pour nouveau président, le résultat du scrutin reflète un léger affaiblissement du régionalisme et un clivage entre les jeunes et vieilles générations.

Cette élection présidentielle anticipée, causée par la destitution de l’ex-présidente Park Geun-hye impliquée le scandale d’ingérence dans les affaires de l’Etat et de corruption avec son amie de longue date Choi Soon-sil, a effectivement donné un coup de pousse au rassemblement des voix des progressistes en faveur de Moon Jae-in du Parti démocrate de Corée, qui a eu 41,08% des suffrages. Hong Joon-pyo, candidat conservateur, n’a lui rassemblé que 24,03% des voix.

L'électorat de gauche n’a même pas largement accordé ses voix à la candidate progressiste Sim Sang-jeung du Parti de la justice, qui n’a réalisé que 6,17%. Cela prouve qu’une partie non négligeable des sympathisants de Sim a voté pour Moon afin de faire le barrage contre Hong Joon-pyo et un rassemblement des votes de l' électorat conservateur.

Le candidat du Parti Liberté Corée, Hong Joon-pyo.
Hong Joon-pyo

Le candidat du Parti Liberté Corée, Hong Joon-pyo.

Parmi les cinq principaux candidats de la course présidentielle, Moon a devancé ses concurrents dans toutes les régions sauf dans le fief du parti conservateur Daegu et dans la province du Gyeongsang du Nord, région d’origine de l’ex-présidente Park Geun-hye actuellement placée en détention dans le cadre du scandale Choi Soon-sil.

Tout de même, le candidat conservateur Hong n’a réalisé qu'un score de 45,36% dans cette ville de Daegu et de 48,62% dans la province du Geyongsang du Nord, ce qui est assez significatif puisque l’ex-présidente Park avait réussi à obtenir plus de 80% des voix dans ces deux régions en décembre 2011.

Les électeurs des régions de Busan et du Gyeonsang du Sud, traditionnellement favorables aux candidats conservateurs, ont largement voté pour Moon Jae-in, 38,71% et 36,73%, dépassant ou approchant les résultats obtenus par son rival Hong Joon-pyo du Parti Liberté Corée (PLC), de 31,98% et 37,24%.

Dans les régions du Honam, dans le sud-ouest du pays, traditionnellement en faveur du candidat progressiste, l'électorat n’a pas accordé ses suffrages au candidat conservateur. Le candidat du Parti du peuple Ahn Cheol-soo a réalisé 30,08%, et Moon 61,14%, dans la ville de Gwangju ainsi que 23,76% dans la province du Jeolla du Nord et 30,68% dans le Jeolla du Sud tandis que Moon a obtenu dans ces deux provinces 64,84% et 59,87%.

Des gens regardent la télévision lors de l'annonce du résultat du sondage à la sortie des urnes le 9 mai 2017.
Emission télévisée de l'élection présidentielle

Des gens regardent la télévision lors de l'annonce du résultat du sondage à la sortie des urnes le 9 mai 2017.

Outre cet affaiblissement du régionalisme, l’écart entre les jeunes et vieilles générations s’est agrandi dans les statistiques révélées par le sondage à la sortie des urnes réalisé par les trois chaînes de télévision KBS, MBC et SBS. Dans ce sondage, Moon Jae-in a maintenu sa primauté chez les 20 à 59 ans, dont 47,6% des voix chez les 20 à 29 ans, 56,9% chez les trentenaires, 52,4% chez les quadragénaires ainsi que 36,9% chez les quinquagénaires, dépassant largement les chiffres de Hong.

Chez l'électorat de plus de 60 ans, Hong a obtenu 45,8% auprès des sexagénaires et 50,9% auprès des plus de 70 ans. Les générations âgées de plus de 60 ans ont vécu la période de l’industrialisation du pays voire la guerre de Corée qui affichent majoritairement leur tendance conservatrice.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)