Les raffineurs sud-coréens diversifient leurs importations de condensats après les sanctions américaines sur l'Iran

2018/08/08 20:21 KST

Article View Option

Les raffineurs sud-coréens diversifient leurs importations de condensats après les sanctions américaines sur l'Iran

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Les raffineurs et sociétés pétrochimiques sud-coréens ont commencé à augmenter leurs importations de condensats de gaz naturel en provenance du Qatar, des Etats-Unis et d'autres pays alors qu'ils réduisent leurs importations de condensats iraniens suite aux sanctions américaines sur Téhéran.

SK Innovation Co., le plus grand raffineur sud-coréen en termes de vente, a fait savoir qu’il a graduellement réduit ses importations de brut iranien et qu’aucun condensat iranien n’a été livré depuis juillet.

«Notre dépendance envers le condensat iranien a été réduite depuis que nous achetons du condensat d’Europe du Nord et d'Afrique de l'Ouest, y compris du Qatar et de la Norvège», a déclaré un responsable de SK Innovation.

Les pays du Moyen-Orient représentaient 75% des importations totales de brut de SK Innovation au 2e trimestre et 14% provenaient des Etats-Unis, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et d'Europe.

SK Innovation a importé 8 millions de barils de pétrole brut des Etats-Unis au cours de la période janvier-juin, faisant de l'entreprise le plus grand acheteur sud-coréen de pétrole brut américain au cours de cette période.

Le président américain Donald Trump a averti sur Twitter que «quiconque fera des affaires avec l'Iran ne fera PAS des affaires avec les Etats-Unis.»

Les Etats-Unis ont fait pression sur la Corée du Sud et d'autres pays pour qu'ils cessent d'importer du pétrole d'Iran, au risque de s'exposer à des sanctions secondaires. La période de grâce de 180 jours s'achèvera le 4 novembre.

Le raffineur Hyundai Oilbank Co. a diversifié ses sources de condensats à la Norvège, au Qatar, au Nigéria et aux Etats-Unis et n'a pas importé de condensat iranien en juillet, a fait savoir un responsable de l'entreprise.

L'entreprise pétrochimique Hanwha Total Petrochemical Co. a pour sa part augmenté ses importations de condensats du Qatar et d'Australie. Aucun condensat en provenance d'Iran n'a été importé en juillet, a précisé l'entreprise. «Il est peu probable que nous importions du condensat iranien à l'avenir à moins qu'un quota d'importation soit mis en place avant novembre», a expliqué un représentant de Hanwha.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)