Séoul veut conclure cette année l'enquête sur les incendies frappant des voitures BMW

2018/08/08 17:12 KST

Article View Option

Séoul veut conclure cette année l'enquête sur les incendies frappant des voitures BMW

La ministre du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport Kim Hyun-mee.
La ministre du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport Kim Hyun-mee.

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Séoul vise à achever l’enquête sur la cause des incendies touchant certains véhicules BMW avant la fin de cette année et envisage de sanctionner les fabricants automobiles qui ne respectent pas les normes de sécurité, a fait savoir ce mercredi le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Durant une visite à l'Autorité coréenne du transport et de la sécurité (TS), la ministre du Transport Kim Hyun-mee a appelé les ingénieurs et experts à conclure l’investigation sur la cause des incendies de véhicules BMW d'ici le mois de décembre.

Elle a également fait savoir que le gouvernement envisage sérieusement d'introduire un système de sanctions contre les dommages, qui pourrait empêcher les fabricants automobiles de reporter les rappels, cacher ou réduire les défauts dans leurs véhicules.

La déclaration de la ministre est intervenue après que BMW a tenu une conférence de presse «d’urgence» à Séoul lundi pour dire que la cause des incendies dans le compartiment moteur de leurs véhicules est «uniquement un problème matériel et n'a rien à voir avec un logiciel».

Johann Ebenbichler, vice-président chargé de la qualité au sein du groupe BMW, a cité une fuite au niveau d’un refroidisseur de recirculation des gaz d'échappement (EGR) comme la cause principale des incendies des véhicules en Corée du Sud.

Il a souligné que BMW utilise les mêmes pièces et logiciels sur ses véhicules vendus en Europe et en Corée du Sud. Mais le cadre n'a pas expliqué la raison pour laquelle les incendies liés au EGR ont été concentrés sur la Corée.

Il y a eu 34 cas d'incendie dans le compartiment moteur de véhicules BMW, des berlines 520d pour la plupart, cette année. BMW a indiqué qu'il rappellera 106.317 voitures pour un examen urgent de l'EGR à travers ses 61 centres de service 24 heures sur 24 durant une période de deux semaines qui prendra fin le 14 août.

«Selon l'enquête menée par le gouvernement, d’autres pièces défectueuses pouvant avoir causé des incendies dans des véhicules BMW pourraient entraîner un rappel imposé par le gouvernement», a dit Kim.

Le ministère s'est engagé à revoir les lois et règles existantes liées au système de rappel pour empêcher les constructeurs automobiles de profiter de failles dans les régulations et ainsi compromettre la sécurité publique.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)