2018/06/10 11:06 KST

Article View Option

Un tiers des 30 premiers chaebols ont réduit leur personnel en 2017

SEOUL, 10 juin (Yonhap) -- Pas moins de 10 conglomérats sur les 30 plus grands en Corée ont procédé à une réduction de leurs effectifs l’année dernière, illustrant la situation économique difficile dans le pays, selon un rapport publié ce dimanche par Chaebul.com.

Parmi les groupes concernés, Kumho Asiana, qui a été contraint de vendre Kumho Tire Co., a vu le nombre de ses employés plonger de 18%, à 20.343 fin 2017, contre 24.803 un an plus tôt.

Hyundai Heavy Industries Co. et Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co., tous deux en restructuration à cause de la morosité sur le marché de la construction navale, ont enregistré des baisses respectives de 8,3% (-3.117 employés) et 17% (-2.439), alors que Hyundai Motor Co., le numéro un de l’automobile en Corée, a dû laisser partir 1.124 employés, soit une baisse de 0,7% sur un an.

Le rapport a également indiqué que KT, Hanjin, OCI, Daelim, Mirae Asset et Doosan ont fait de même l’année passée du fait de la dégradation de leur environnement commercial.

En revanche, le groupe SK a augmenté son personnel de 11,2%, à 93.116. Shinsegae et CJ comptaient entre 3.000 et 4.000 employés de plus qu’en 2016. LG, GS, Lotte et les grands magasins Hyundai ont aussi affiché plus d’embauches que de départs.

En décembre 2017, les 30 plus grands chaebols employaient un total de 1,32 million de personnes, correspondant à une progression de 1,6% par rapport aux 1,3 million rapportés un an plus tôt, a précisé le cabinet.

xb@yna.co.kr

(FIN)