2018/05/17 11:18 KST

Article View Option

(LEAD) Séoul révèlera régulièrement ses interventions sur le marché des changes

Kim Dong-yeon, le ministre des Finances, prend la parole le jeudi 17 mai 2018, lors d'une réunion économique ministérielle au complexe gouvernemental à Séoul.
Kim Dong-yeon, le ministre des Finances, prend la parole le jeudi 17 mai 2018, lors d'une réunion économique ministérielle au complexe gouvernemental à Séoul.

SEJONG, 17 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud dévoilera ses interventions sur le marché des changes semestriellement la première année avant de passer à un dévoilement trimestriel à partir du troisième trimestre de 2019 dans le cadre des efforts pour minimiser les éventuels impacts négatifs sur le marché, a fait savoir ce jeudi le ministère de la Stratégie et des Finances.

Le dévoilement sera effectué tous les trois mois après la période citée et les sommes nettes en dollars américains utilisées pour les opérations de change par les autorités financières du pays seront dévoilées, selon le ministère.

Les données des interventions seront postées sur le site Web de la Banque de Corée (BOK) et le premier dévoilement des interventions qui seront effectuées durant la seconde moitié de cette année sera fait en mars de l’année prochaine.

«Les taux de change devront être décidés sur le marché, mais il n’y a pas de changement de notre position consistant à prendre des mesures pour freiner les mouvements unilatéraux», a ajouté Kim.

Séoul avait annoncé plus tôt envisager le dévoilement détaillé de ses interventions sur le marché des changes par souci de transparence et pour éliminer la suspicion d’influence indue sur les taux de change.

Les autorités financières de la Corée du Sud ont constamment dit ne pas intervenir sur le marché des changes mais pratiquer des «opérations de lissage» contre les mouvements abruptes unilatéraux.

La Corée du Sud publie par ailleurs d’autres informations clefs, concernant notamment la balance commerciale, l’approvisionnement en monnaie, les exportations et les importations.

«La publication permettra d’éliminer des malentendus inutiles sur nos opérations sur le marché des changes, de construire la confiance sur les politiques de la Corée du Sud et de renforcer la stabilité du marché des changes», a affirmé le ministère.

Les autorités vont renforcer la surveillance du marché et prendre des mesures fermes contre tout mouvement spéculatif.

Washington a maintenu en avril la Corée du Sud sur sa «liste de surveillance» mais ne l’a pas désignée comme une manipulatrice de devises.

Le gouvernement américain s’est engagé à surveiller de près et à lutter contre les pratiques monétaires déloyales, en affirmant que les Etats-Unis ne peuvent supporter et ne supporteront pas le fardeau d’un système de commerce international qui, selon lui, désavantage injustement les exportations américaines et avantage les pays partenaires.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)