2018/02/13 15:40 KST

Article View Option

(LEAD) GM fermera son usine à Gunsan fin mai

Usine GM à Gunsan.
Usine GM à Gunsan.

SEOUL, 13 fév. (Yonhap) -- General Motors Co. fermera l’une des ses quatre usines en Corée du Sud à la fin du mois de mai en raison de la faible demande pour ses véhicules, a fait savoir ce mercredi l'unité locale du fabricant automobile américain.

L'usine qui sera fermée est située à Gunsan, dans la province du Jeolla du Nord, à 270 kilomètres au sud-ouest de Séoul. GM possède cinq centres de production dans le pays : quatre usines de montage et une usine de fabrication de boîtes de vitesse.

La décision intervient dans le cadre d'un vaste plan mondial de restructuration du constructeur automobile basé à Détroit. Il a réduit et fermé agressivement des activités tournant en dessous des capacités et il «cherche à présent à trouver une solution pour ses opérations sud-coréennes», a dit GM Korea Co. dans un communiqué.

«GM Korea et ses principaux actionnaires doivent prendre des mesures urgentes pour améliorer la performance de nos opérations, alors que nous sommes à un moment crucial dans les décisions d'allocation des produits. Les discussions en cours doivent montrer un progrès significatif d'ici à la fin de février, mois où GM prendra des décisions importantes pour les prochaines étapes», a déclaré le vice-président exécutif de GM, Barry Engle, dans un communiqué.

GM Korea a appelé récemment les parties concernées, à savoir ses principaux actionnaires, son syndicat et le gouvernement sud-coréen, pour l’aider à mettre en place un plan afin de mettre fin à ses activités déficitaires.

Le plan inclut des investissements significatifs en Corée du Sud pour aider à préserver des milliers d'emplois, a-t-il dit.

«C'est une mesure nécessaire mais difficile dans nos efforts pour restructurer nos opérations en Corée du Sud. Nous reconnaissons la contribution et le soutien de nos employés, des communautés de Gunsan et de la province du Jeolla du Nord et des leaders gouvernementaux dans cette période particulièrement difficile», a dit le président de GM Korea, Kaher Kazem, dans un communiqué.

L'entreprise s'est engagée à soutenir tous les employés affectés tout au long de cette transition, a ajouté Kazem.

La semaine dernière, la PDG de GM, Mary Barra, a indiqué que la filiale coréenne devait prendre des mesures pour être «viable». «Nous devrons prendre des actions allant de l’avant pour avoir une entreprise viable.»

La remarque de Barra a ravivé les inquiétudes sur l'éventuel retrait de GM de la Corée alors que le fabricant automobile américain a réorganisé ses activités mondiales en fermant des usines sur des marchés émergents, tels que la Russie et l'Inde au cours des trois dernières années, et en vendant également son unité allemande Opel et la marque britannique Vauxhall au groupe français PSA.

Pour maintenir une présence durable de sa filiale coréenne, GM projette d'investir jusqu'à 850 millions de dollars cette année, a dit le communiqué.

Le gouvernement sud-coréen, quant à lui, a exprimé ses profondes préoccupations face à la décision de GM de fermer l'usine de Gunsan, en disant que la Korea Development Bank (KDB) rencontrera GM pour évaluer les opérations du constructeur automobile.

«Etant donné l’impact sur l'économie locale, le gouvernement continuera les consultations avec GM pour la normalisation de sa filiale coréenne», a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

L'année dernière, GM Korea a vu ses ventes combinées baisser de 12% en glissement annuel à 524.547 véhicules par rapport aux 597.165 de l'année précédente.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)