2018/02/12 23:42 KST

Article View Option

Laura Flessel, ministre française des Sports, parle business et JO à une soirée FKCCI

La Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne (FKCCI) a organisé le lundi 12 février 2018, à l’hôtel Grand Hyatt à Séoul, un événement de networking avec comme invitée d'honneur la ministre française des Sports Laura Flessel (3e à partir de la droite). A sa gauche, l'ambassadeur de France à Séoul, Fabien Penone, et à sa droite, le président de la FKCCI, David-Pierre Jalicon.
«FKCCI Seollal New Year’s Party»

La Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne (FKCCI) a organisé le lundi 12 février 2018, à l’hôtel Grand Hyatt à Séoul, un événement de networking avec comme invitée d'honneur la ministre française des Sports Laura Flessel (3e à partir de la droite). A sa gauche, l'ambassadeur de France à Séoul, Fabien Penone, et à sa droite, le président de la FKCCI, David-Pierre Jalicon.

SEOUL, 12 fév. (Yonhap) -- Laura Flessel, ministre française des Sports et championne d’escrime, a participé ce lundi soir en tant qu’invitée d’honneur à un événement de networking organisé par la Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne (FKCCI) à l’hôtel Grand Hyatt à Séoul.

Intitulée «FKCCI Seollal New Year’s Party», la soirée visait aussi à célébrer l’arrivée du Nouvel An lunaire, le 16 février cette année, et la tenue des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 dans le pays.

Dans son discours, la ministre a tout d'abord salué la première médaille d'or française des JO remportée dimanche par Perrine Laffont en ski de bosses. Devant un parterre composé essentiellement d'hommes d'affaires, elle a ensuite souligné le besoin de renforcer les partenariats commerciaux entre les deux pays.

La soirée a vu le lancement au sein de la FKCCI de nouveaux comités spéciaux consacrés à trois domaines d’activité : nourriture & boissons, luxe & cosmétiques et environnement & énergie.

«Je tenais vraiment à être avec vous pour appuyer au nom du gouvernement français les nouvelles initiatives sectorielles que lance la chambre en 2018», a dit la ministre, en insistant sur l'importance à l'international de ces trois secteurs pour la France.

Les comités rassemblent à la fois des entreprises françaises et coréennes travaillant dans le même domaine. Ils sont dirigés par une société membre et sont un lieu de rassemblement pour discuter de questions stratégiques et créer des synergies.

Ces groupes visent à promouvoir des projets commerciaux communs et à développer des services de conseil, de recherche de partenaires, d’aide à l’exportation et de soutien administratif.

Un autre lancement a également été annoncé, pour le Club Gourmet, un comité centré sur le thème de la gastronomie. «Ce lancement me permet de saluer l'action de nos entrepreneurs et de nos artisans venus ici en Corée, loin de nos frontières, pour porter avec succès les valeurs et l'image de la France», a-t-elle ajouté.

«A cet égard, je me réjouis de constater la qualité de la coopération en Corée entre la chambre et l'ambassade (de France)», a-t-elle poursuivi. «Le lancement des comités sectoriels va permettre d'accroître avec encore plus d'efficacité l'action collective.»

Laura Flessel, ministre des Sports de la France et championne d'escrime, à Séoul, le lundi 12 février 2018.
En Corée

Laura Flessel, ministre des Sports de la France et championne d'escrime, à Séoul, le lundi 12 février 2018.

Laura Flessel est une spécialiste de l'épée. Elle a remporté cinq médailles olympiques, dont deux en or (individuel et par équipes à Atlanta en 1996), et six titres de championne du monde. Elle a été nommée ministre des Sports suite à l'élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française en mai 2017.

Lors de cette visite en Corée du Sud (8-13 février), la quintuple médaillée olympique est allée à la rencontre de la délégation française des JO pour l’encourager et a assisté à la cérémonie d’ouverture de l’événement quadriennal.

«La cérémonie d'ouverture a montré une image très positive de paix, de fraternité, d'excellence», a-t-elle répondu à Yonhap. «Ce sont des Jeux magnifiques ! On a de l'écoute, de l'organisation et de la sécurité. [...] Beaucoup parlaient des problèmes géopolitiques. Aujourd'hui, on voit que la trêve olympique existe.»

A la question de savoir ce qui l'a marquée à la cérémonie, elle a répondu que «malgré ce grand froid, on a ressenti la chaleur humaine et la chaleur de cette colombe qui représentait la paix».

Concernant l'ambition du pays hôte de terminer dans le Top 4 du classement des médailles à l'issue des JO, la sextuple championne du monde a estimé que «la Corée est une nation qui a su montrer que, au niveau de la haute performance, ils savent répondre aux grands événements».

«C'est tout le bien que je leur souhaite, mais j'espère que nous serons juste derrière...», a conclu avec humour la ministre. La France vise 20 médailles au total, ce qui constituerait un nouveau record.

Xavier Baldeyrou

(FIN)