2018/01/03 15:07 KST

Article View Option

Les investissements directs étrangers à un niveau record en 2017

SEOUL, 03 jan. (Yonhap) -- Les investissements directs étrangers (IDE) ont atteint un niveau record en 2017, notamment grâce à l’intérêt des étrangers pour les technologies avancées et le secteur manufacturier, et ce malgré les tensions militaires avec la Corée du Nord, a fait savoir ce mercredi le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

D’après le ministère, la Corée du Sud a reçu de nouvelles promesses d’IDE d’une valeur de 22,94 milliards de dollars en 2017, en hausse de 7,7% par rapport à l’année précédente. Le montant a dépassé la barre des 20 milliards de dollars pour la troisième année consécutive.

Les investisseurs étrangers se sont engagés à hauteur de 9,36 milliards de dollars entre octobre et décembre de l’année dernière, marquant le plus important chiffre trimestriel, avec une concentration dans le secteur IT et celui de la pétrochimie.

Le volume des investissements réalisés par les investisseurs et sociétés de l’étranger ont augmenté de 20,9% en glissement annuel à 12,82 milliards de dollars pendant la période en question.

«La Corée du Sud a été évaluée comme une destination stable pour les investissements malgré la crise nucléaire nord-coréenne», a détaillé le ministère dans un communiqué, en ajoutant que les investissements relatifs à la quatrième révolution industrielle et à la modernisation de la structure industrielle ont fortement augmenté l’année dernière.

La Corée du Nord a effectué en 2017 une série d’essais nucléaire et balistiques, faisant monter la tension avec la Corée du Sud et provoquant des condamnations de la part de la communauté internationale.

Les investissements des Etats-Unis ont crû de 21,5% à 4,71 milliards de dollars, dans les secteurs IT et de l’électroménager, alors que ceux du Japon ont bondi de 48,5% pour atteindre 1,84 milliard de dollars, soutenus par les secteurs de la métallurgie et de l’immobilier.

Les IDE des pays membres de l’Union européenne, en revanche, ont baissé de 4,5% à 7,06 milliards de dollars en raison des incertitudes liées à la sortie de la Grande-Bretagne du bloc des 24 pays, alors que ceux de la Chine ont chuté de 60,5% à 810 millions de dollars à cause des réglementations plus sévères sur les investissements à l’étranger.

Les jeunes pousses des secteurs des plates-formes mobiles, du big data et des solutions de réseau ont attiré les investissements étrangers étant donné que plus d’investisseurs ont cherché à renforcer la collaboration avec des acteurs de la quatrième révolution industrielle.

Dans le secteur manufacturier, les investisseurs ont visé les installations de production des raffineries, les batteries rechargeables et les véhicules autonomes.

«Les IDE devraient maintenir leur tendance à la hausse pour répondre à l’évolution actuelle et aux projets prometteurs», a prévu le ministère en ajoutant que la hausse des taux d’intérêt, la réduction de l’impôt sur les sociétés aux Etats-Unis et les tensions géopolitiques pourront être des sources d’incertitudes.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)