2017/09/14 15:08 KST

Article View Option

S&P : pas de changement de la note de la Corée du Sud malgré les risques nord-coréens

SEOUL, 14 sept. (Yonhap) -- Les tensions suite à la série de provocations de la Corée du Nord ne sont pas suffisamment élevées pour imposer un ajustement de la note de crédit de la Corée du Sud, a fait savoir ce jeudi un officiel de haut niveau de l'agence mondiale de notation Standard & Poor's (S&P).

«Tant qu'il n'y a pas de vraie guerre, je pense que l'impact est relativement limité, et c'est la raison pour laquelle nous ne changeons pas nos perspectives sur la note souveraine de la Corée du Sud», a déclaré Kim Eng Tan, directeur de haut niveau des notes souveraines de la région Asie-Pacifique à S&P, lors d'une brève interview accordée à l'agence de presse Yonhap.

Le mois dernier, S&P a réaffirmé la note de crédit à long terme de la Corée du Sud, «AA», et a maintenu la perspective «stable», malgré les tensions élevées sur la péninsule coréenne en raison des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

L'année dernière, l'agence a relevé la note de crédit de la Corée du Sud à AA, le troisième niveau le plus élevé dans l’échelle de notation de S&P, en août 2016. Tan a dit que la perspective stable signifie que S&P ne s'attend pas à rétrograder la note de la Corée du Sud au cours des deux prochaines années.

Il a souligné que la note souveraine pourrait être affectée en cas d'éclatement d'un conflit, mais a ajouté qu'il ne pense pas que le gouvernement sud-coréen permettra une guerre sur la péninsule coréenne.

«Il y a toujours des risques de développements imprévus qui pourraient forcer le gouvernement sud-coréen à autoriser des conflits, mais à ce moment précis, nous ne pensons pas que les risques sont si élevés, du moins pas suffisamment élevés pour les refléter dans la note», a dit Tan.

Il a également indiqué que le taux de croissance de la Corée du Sud est assez bon par rapport aux autres économies avancées. Mais, il a mis en garde sur le fait qu'une population âgée et qu’un endettement des ménages, pourraient entraîner une baisse de la croissance en Corée du Sud à moyen et long termes.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)