SNS Share
Article View Option

2017/02/17 13:59 KST

Hanjin Shipping : faillite confirmée par le tribunal de Séoul

(Photo d'archives)
Un cargo de Hanjin Shipping

(Photo d'archives)

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) -- L’armateur numéro un du pays, Hanjin Shipping, a sombré définitivement suite à la confirmation de faillite prononcée par la Cour centrale du district de Séoul ce vendredi matin.

Avec cette décision, la filiale de transport maritime du groupe Hanjin met fin à 40 ans d'histoire. Elle fut fondée en 1977 par le défunt Cho Choong-hoon, fondateur du groupe Hanjin, spécialisé dans les secteurs des transports maritime et aérien et qui détient notamment la compagnie aérienne Korean Air et Hanjin Shipping.

Le tribunal a fixé la date limite du dépôt de réclamation de créances au 1er mai. La première réunion des créanciers ainsi que l’examen se déroulera le 1er juin. Le tribunal a noté qu’«il s’efforcera de procéder d’une manière équilibrée pour rembourser un maximum de dettes».

L’analyse comptable a conclu en décembre 2016 que la liquidation sera plus bénéfique que de continuer les activités déficitaires de la société. La vente des biens de l’entreprise s'est achevée le 2 février.

(Photo d'archives)
Containers vides de Hanjin Shipping entassés au port de Busan.

(Photo d'archives)

L’armateur avait connu sa première crise en 1986 à la suite d'un cumul de déficits en raison de la récession économique mais le fondateur du groupe Cho Choong-hoon avait réussi à s’en sortir grâce à un plan de restructuration et d’innovation. Il était devenu en 1988 le premier armateur du pays à travers une fusion & acquisition.

Dans les années 2000, Cho Soo-ho, le troisième fils du fondateur, a pris le gouvernail de l’entreprise, mais depuis sa mort en 2006 et la prise en main de l’entreprise par son épouse, Choi Eun-young, Hanjin Shipping a connu de grandes difficultés. Durant la crise financière déclenchée par Lehman en 2008, le secteur est entré en déclin alors que les coûts élevés de location des navires, fixés à avance, ont pesé lourd pour l’entreprise.

Choi a légué en 2014 le pouvoir au frère de son mari, l’actuel patron du groupe Hanjin Cho Yang-ho, mais celui-ci ne pouvait pas faire grand chose face à la récession du secteur maritime. L’entreprise avait laissé son destin aux mains de créanciers le 25 avril 2016.

Le batîment de Hanjin Shipping à Busan le jour de sa faillite, le 17 février 2017.
Hanjin Shipping à Busan

Le batîment de Hanjin Shipping à Busan le jour de sa faillite, le 17 février 2017.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)