SNS Share
Article View Option

2017/02/17 10:11 KST

Nervosité au sein des conglomérats après l’arrestation de l’héritier de Samsung

Le vice-président de Samsung Electronics Co. placé en détention provisoire le 17 février 2016
Le vice-président de Samsung Electronics Co. placé en détention provisoire le 17 février 2016

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) – L’arrestation vendredi de l’héritier du groupe Samsung Lee Jae-yong a provoqué un malaise parmi les dirigeants d’autres grands groupes, soupçonnés d’agissements similaires à ceux reprochés à Lee, ont estimé plusieurs observateurs.

Lee, soupçonné de corruption, a été placé vendredi matin en détention provisoire. Samsung et plusieurs autres conglomérats sont suspectés d’avoir versé des fonds à des fondations contrôlées par Choi Soon-sil, une amie de la présidente Park Geun-hye, en échange de faveurs commerciales.

D’autres conglomérats sont impliqués dans le scandale. Samsung aurait versé 20,4 milliards de wons (17,88 millions) aux fondations de Choi. Selon les enquêteurs, 53 entreprises auraient versé 77,4 milliards de wons.

Les donations du groupe SK coïncident avec le pardon l’année dernière de son président Chey Tae-won, qui était emprisonné pour détournement de fonds et autres crimes financiers.

Le versement de Lotte serait lié à l’obtention d’une licence pour l’opération de magasins hors-taxes. Celui du groupe CJ aurait à voir avec le pardon l’année dernière de son président Lee Jae-hyun.

Le mandat de 70 jours du procureur spécial s’achèvera le 28 février. Il peut être prolongé de 30 jours avec l’accord du Premier ministre et président par intérim Hwang Kyo-ahn. Le procureur indépendant en a fait la demande jeudi. Si cette prolongation est accordée, d’autres conglomérats pourraient faire l’objet d’une enquête.

Des représentants de SK ont nié tout lien avec l’affaire. «Les fondations (de Choi) n’étaient pas connues quand Chey a été pardonné», a déclaré un responsable du groupe. Lotte rejette aussi toute implication, bien qu’un de ses cadres a reconnu que l’entreprise «ne peut encore être à l’aise».

mathieu@yna.co.kr

(FIN)