SNS Share
Article View Option

2017/01/12 13:41 KST

Construction navale : poursuite de la restructuration, plus de 4.000 emplois seront supprimés

SEOUL, 12 jan. (Yonhap) -- Les trois géants coréens de la construction navale poursuivront leur restructuration cette année avec une réduction de plus de 4.000 emplois alors que le processus de cette restructuration a atteint 40% de leur objectif l’an dernier.

Pour la deuxième année de cette restructuration causée par la chute du secteur de la construction navale, Hyundai Heavy Indusrties, Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) et Samsung Heavy Industries vont exécuter leur plan d’auto-sauvetage prévu qui vise à économiser environ 4.000 milliards de wons (environ 3,9 milliards d’euros).

(Photo d'archives)
Chantiers navals

(Photo d'archives)

DSME projette d’économiser 1.500 milliards de wons selon son plan d’auto-sauvetage cette année, à savoir que le constructeur naval a élaboré un plan d’auto-sauvetage s’élevant à 6.000 milliards de wons d’ici 2019. L’entreprise vise cette année à supprimer 2.000 postes alors qu’elle en a déjà supprimé 2.000 l’an dernier. DSME projette de réduire le nombre de ses employés jusqu’à 8.500 à la fin de cette année alors que le nombre était de 11.200 à la fin de novembre 2016.

Les créations de filiales afin de réduire le volume de l’entreprise se poursuivront aussi et quelque 2.000 employés seront transférés vers ces filiales. L’arrêt de travail d’un mois sans salaire a débuté ce mois-ci pour 200 employés et 4.700 employés prendront part à cette suspension volontaire tour à tour durant les 12 mois qui suivront. Des ventes de biens immobiliers d’une valeur de 500 milliards de wons sont également au programme.

Samsung Heavy Industries projette d’éliminer cette année 1.800 emplois alors que 1.500 employés ont déjà quitté leur poste l’an dernier. Un responsable de Samsung Heavy a indiqué que «nous avons un plan d’auto-sauvetage à accomplir et la valeur restante s’élève à 900 milliards de wons». «Comme nous avons promis d’accomplir ce plan jusqu’en 2018, nous allons l’exécuter diligemment cette année.»

Samsung Heavy projette de réduire ses effectifs jusqu’à 5.000, à savoir que le total était de 14.000 l’an dernier. Les restitutions de salaires de cadres se poursuivront cette année et l’année prochaine, dont la totalité pour le PDG, 30% chez les dirigeants de l’entreprise et 15-20% pour les managers et les directeurs. L’entreprise prévoit de vendre des biens immobiliers s’élevant à 400 milliards de wons.

(Photo d'archives)
Grues géantes sur le chantier naval de Hyundai Heavy Industries

(Photo d'archives)

Hyundai Heavy Industries est le bon élève en ce qui concerne l’exécution de son plan d’auto-sauvetage, avec 56% d’accomplissement et 2.000 milliards de wons d’économies pour l’année dernière alors que l’objectif est de 3.500 milliards. Cette année, le constructeur naval projette d’économiser 1.000 milliards de wons.

Le constructeur naval basé à Ulsan se focalise actuellement sur une division en six filiales : la construction navale et l’ingénierie maritime, l’électricité et l’électronique, la machinerie de construction, les robots, les énergies renouvelables et les services. Cette division en six filiales est prévue pour le mois d’avril 2017.

Un responsable de l’entreprise a noté que «cette division en six vise à anticiper l’accomplissement du plan d’auto-sauvetage». Quant à la réduction des effectifs, l’entreprise poursuivra dans cette voie mais le nombre précis n’a pas été encore fixé. Les restitutions de salaires de cadres continueront cette année, dont 100% pour le PDG, 50% pour le vice-PDG, 30% pour l’administrateur, 20% pour l’administrateur délégué et 10% pour les chefs de département.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)