SNS Share
Article View Option

2012/08/08 23:45 KST

Enquête de Samsung sur un fournisseur chinois soupçonné d'exploiter des enfants

HONG KONG / SEOUL, 08 août (Yonhap) -- La société sud-coréenne Samsung Electronics a annoncé ce mercredi qu'elle allait conduire une inspection auprès d'un de ses fournisseurs chinois, soupçonné d'exploiter des enfants en les faisant travailler.

L’organisme de défense des droits du travail basé à New York, China Labor Watch, a publié mardi un rapport de 31 pages sur la société HEG Electronics, partenaire du géant sud-coréen de l'électronique, précisant que la société chinoise employait des enfants âgés de moins de 16 ans.

«Samsung Electronics a effectué cette année deux inspections sur site distinctes portant sur les conditions de travail chez HEG, mais n'a constaté aucune irrégularité à ces occasions» a indiqué la société dans un communiqué envoyé par courriel.

«Une équipe d'inspecteurs constituée de membres du siège de Samsung en Corée sera envoyée à Huizhou en Chine le 09 août où elle ouvrira une enquête immédiatement et prendra les mesures appropriées pour corriger tous problèmes détectés».

  
Samsung Electronics a souligné qu'il respectait les normes les plus strictes en matière de conditions de travail, et s'attachait de les faire appliquer dans ses propres installations et celles de ses entreprises partenaires à travers le monde.

La ville de Huizhou où se situe HEG Electronics se trouve dans la province méridionale du Guangdong.

D'après son site Internet, HEG est également sous-traitant de Motorola et du Sud-Coréen LG Electronics.

  
China Labor Watch estime qu'au moins 50 enfants travaillent dans l'usine d’HEG, affirmant que les droits de ces enfants ne sont pas correctement protégés.

Les enfants dans cette usine travaillent dans les mêmes conditions difficiles que les ouvriers adultes, mais ne touchent que 70% du salaire de leurs ainés, selon le rapport.

Les ouvriers s'échinent durant 11 heures par jour, dont 3 à 5 heures supplémentaires obligatoires, 6 jours par semaine, ce qui fait un total 26 à 28 jours par mois, a-t-il ajouté.

«Leur système de pointage est défectueux et injuste, ce qui a des conséquences négatives sur la santé physique et mentale des étudiants et enfants qui travaillent» a souligné China Labor Watch dans son rapport.

«Sur la base des résultats de l’enquête de China Labor Watch dans l'usine du sous-traitant de Samsung, il est possible d'affirmer que les conditions de travail à HEG sont bien en deçà des conditions générales dans les usines des fournisseurs d'Apple.»
catherine@yna.co.kr
(FIN)